$3.2 million investment to spur growth of Netlift

Published: 2017-10-31

Montréal, October 31, 2017 – The company behind Netlift, the Montréal-based planned transportation app, today announced that it has secured additional funding in the amount of $3.2 million. The Government of Québec, via its financing arm Investissement Québec, along with the Fonds InnovExport, Real Ventures, and Netlift’s existing shareholders are all participants in the venture.

The investment will enable Netlift to accelerate full-scale commercialization of its mobile solution for planned transportation. Montréal will be the first city in which the new business model will be rolled out.

“The digital economy requires innovation and optimization of practices in all industry segments, including the transportation sector,” noted Dominique Anglade, Québec Deputy Premier, Minister of Economy, Science and Innovation, and Minister Responsible for the Digital Strategy. “Our government is therefore proud to support Netlift in its development and commercialization of this innovative mobility platform, which is undeniably helping to advance the digital revolution in Québec.”

“In our opinion, Netlift is one of the few companies that are poised to truly revolutionize the market for personal transportation,” said Richard Bordeleau, President, Fonds InnovExport. “Its target market is colossal, and it has a real opportunity to conquer it. We believe in the development potential of Netlift and we intend to support its growth.”

Sylvain Carle, Partner, Real Ventures, added: “Transportation is a sector that poses massive challenges, so the opportunities in that market are just as massive. Netlift delivers an innovative solution that effectively addresses the fundamental mobility issues affecting the world’s large cities.”

About Netlift
Founded in Montréal in 2012, the Netlift planned transportation application is the only one of its kind in the world, incorporating carpooling and taxi travel as part of a simple, guaranteed and efficient mobility solution. Accessible on the Web and on smartphones, Netlift matches passengers with drivers willing to share available seats in their vehicle at a cost of a few dollars per trip, to commute to work or simply to get around.

Read more

Categories: nouvelles

Netlift’s transportation solution now includes taxis

Published: 2017-10-18

The company behind Netlift, the Montréal-based carpooling app, today announced that its urban mobility solution will include transportation of passengers by taxi from now on, and that Netlift will henceforth be a planned transportation app. Starting November 20, residents of the central Montréal region wishing to plan their travels using the app will be able to carpool or, if no driver are available, get a taxi ride. Netlift members will thus be sure of reaching their destination via one mode of transportation or another.

According to a Polytechnique Montréal study, taxis are without passengers more than 70% of the time. Netlift plans to maximize use of taxis in the city by using their services during their downtime, in the process meeting demand from its users in planned transportation mode.

« We want to help energize the taxi industry by providing new opportunities to drivers and owners, while guaranteeing hassle-free travel for Netlift members, » said Benoît Jugand, Netlift’s Vice-President, Taxi Operations and Public Affairs. « We are a Montréal-based company that is mindful of the regulations currently in force. As an agent for positive change and modernization of urban mobility, Netlift seeks to offer Montrealers the finest planned transportation solution in the city, » he added.

About Netlift
Founded in Montréal in 2012, the Netlift planned transportation application is the only one of its kind in the world, incorporating carpooling and taxi travel as part of a simple, guaranteed and efficient mobility solution. Accessible on the Web and on smartphones, Netlift matches passengers with drivers willing to share available seats in their vehicle at a cost of a few dollars per trip, to commute to work or simply to get around.

SOURCE Netlift

For further information: Sabrina Fournier, Morin Relations Publiques, 514 289-8688, ext. 250

Read more

Categories: nouvelles

Prévoir le trafic – pas simple!

Published: 2017-05-16 This post is only available in French.

Pour tous les usagers de la route, qu’ils soient passagers ou conducteurs, la congestion routière n’est pas une mince affaire.
Elle dicte souvent nos horaires – à quelle heure dois-je partir du travail, au plus tard, afin d’être assuré de ne pas arriver en retard à la garderie ? À quelle heure devrais-je partir de la maison afin de ne pas arriver en retard au travail ?

Read more

Categories: Netlift, technologie

Octroi de contrat à Brossard pour le service de transport social Netlift

Published: 2017-05-12 This post is only available in French.

Réponse à Mme Eugénie-Germaine Boismenu à l’article paru dans le Brossard Éclair du 10 mai 2017.

Chère Madame Boismenu,

Je vous remercie des questions que vous avez soulevées dans votre billet d’opinion du 10 mai dernier. Si vous avez ces préoccupations, d’autres citoyens de Brossard peuvent en avoir également. Je me permets de sortir de la réserve que je m’impose en tant que dirigeant d’entreprise pour rectifier certains éléments que vous avez énoncé et pour fournir les données exactes à vos concitoyens. Je crains que vous n’ayez été mal renseignée et j’en assume en partie la responsabilité.

Rappelons les objectifs du projet.

  • offrir un mode de transport alternatif et écologique qui vienne compléter et s’ajouter aux services actuels;
  • réduire l’utilisation de l’automobile en solo pour réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre, tout en offrant un niveau de service équivalent à l’automobile (vitesse, flexibilité, etc.);
  • mesurer le coût du déplacement par citoyen afin d’obtenir une solution de mobilité au meilleur coûts possible pour le contribuable.

Avant d’aller plus loin, vos concitoyens doivent savoir 2 choses primordiales sur ce contrat:

  1. Contrairement aux autres options de transport urbain, le budget de 547,200$ qui a été approuvé est un montant maximum, et non un budget fixe. C’est moi-même qui ai proposé à la ville cette option, précisément pour protéger les fonds publics et éviter au contribuable de payer pour des services non-utilisés, ou de façon non optimale. C’est un projet pilote et les sommes ne seront dépensées que si les citoyens l’utilisent, et sans dépasser le montant limite.
  2. Il est prévu que plus de 80% de ce budget sera redistribué dans les poches des citoyens qui s’impliquent, c’est-à-dire qui offrent des courses de covoiturage à leurs concitoyens. C’est la mise en place d’une véritable économie collaborative et sociale, mais appliquée au transport.

Permettez-moi ensuite de préciser certains faits que vous mentionnez dans votre billet.

D’après les informations données, le projet en question pourrait rejoindre 700 personnes, ce qui fait une moyenne de 781,43$ par personne. C’est très cher.

Ce calcul n’est pas exact. Le nombre de personnes visées est de 840 par mois (600 déplacement unitaires et 240 abonnements mensuels), ou encore 10080 personnes sur une base annuelle, soit plus de 12% de la population. Si le nombre de personnes ou de courses est inférieur à ce nombre, les dépenses de la ville seront ajustées en conséquence.

Par exemple, pour une course unitaire allant de Brossard à toute destination de l’arrondissement Longueuil, la contribution de la ville sera de 6$. Si vous êtes bien renseignée, vous verrez immédiatement qu’il s’agit d’un coût par déplacement des plus abordables parmi l’ensemble des options de transport qui s’offrent à la Ville. Ce montant est encore plus bas dans le cadre d’un abonnement mensuel. Sur ce plan, la direction de la Ville fait preuve d’une rigueur budgétaire qui mérite d’être soulignée.

Le service de transport collectif sur la Rive-Sud fonctionne bien.

Photo (de gauche à droite) : Colette Éthier, présidente du conseil d’administration du RTL, Marc-Antoine Ducas, président de Netlift, Hélène David, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Marc Duchesne, vice-président sûreté et responsabilité d’entreprise chez Bell Canada.

Nous sommes absolument d’accord sur ce point. Tellement en fait, que si vous regardez attentivement notre offre, nous sommes la seule plateforme de covoiturage intermodale au monde. Nous avons d’ailleurs une entente de partenariat avec le RTL, et nous travaillons fort ensemble pour amener davantage de gens dans le transport en commun.

On pourrait faire plus de publicité pour la passe pour les gens de 65 ans et plus qui permet de voyager gratuitement hors des heures d’affluence.

Votre proposition implique des coûts publicitaires et de gratuité. Êtes-vous bien certain de vouloir utiliser des fonds publics pour ça?

La question qui intéresse les contribuables est la suivante: est-il possible d’améliorer l’offre et la variété des services de transport, pour moins cher? C’est du moins, l’approche que nous avons eu avec la direction de la Ville. Si vous arrivez à trouver une solution de transport porte à porte, 24h par jour, pour 6$ par trajet, je vous invite à la soumettre et à la détailler.

Lorsqu’on visite Mexico, il est fortement suggéré d’utiliser tous les transports excepté le métro et le transport en commun à cause de la sécurité. Je ne crois pas que l’on ait ce genre de problème à Brossard, Longueuil, Saint-Hubert, Saint-Bruno, Boucherville, etc.

Vous avez raison. Il n’y a pas lieu de comparer Mexico et Brossard. Les enjeux de sécurité et de fiabilité des réseaux sont complètement différents. En revanche, je vous dévoile une statistique préoccupante, obtenue par nos études auprès des utilisateurs et des tests que nous conduisons depuis plus de 3 ans.

83% des automobilistes disent être disposés à covoiturer, mais ne sont pas encore prêts à prendre l’autobus uniquement. Les raisons sont multiples: sécurité, fiabilité, ponctualité, propreté, contraintes familiales, etc.

J’ai personnellement un inconfort avec ces opinions exprimées, mais si comme moi, vous êtes vraiment sensible et préoccupée par l’opinion de vos concitoyen(ne)s, vous ne pouvez ignorer que ces jugements sont tenaces. Vous admettrez que des options de transport plus proches des besoins des citoyens sont nécessaires.

Le RTL, la Ville de Brossard et Netlift travaillons ensemble pour modifier ces perceptions, essayer de gagner le coeur des gens et changer leurs habitudes, mais c’est un long combat qui ne se gagne pas en 3 mois.

Une analyse de faisabilité ne coûte pas un demi-million. Tout au plus, cela devrait coûter 10% du montant prévu de l’aide qui pourrait être accordée. Donc, pas plus de 50 000$…Si l’AMT ne juge pas ce projet important ou prioritaire, il faut se poser des questions.

Mme Boismenu, ce n’est pas une analyse de faisabilité, c’est un projet pilote. Toutes les analyses de faisabilité, études et réflexions ont été conduites et faites depuis des années.

  • L’enquête Origine-Destination, effectuées par l’AMT, le MTQ et les sociétés de transport, fournit à tous les 5 ans des données très précises sur la mobilité des gens dans le grand Montréal.
  • La Chaire de Recherche Mobilité de l’École Polytechnique, dirigée par le Pr. Catherine Morency, sommité mondiale en la matière et référence au MTQ et à l’AMT, analyse et publie de vastes travaux sur ces questions, et travaille en collaboration avec Netlift depuis 3 ans.
  • Nous avons présenté en Commission parlementaire l’an dernier, un vaste mémoire expliquant au Ministre des Transport les enjeux reliés au covoiturage en mode quotidien.
  • La CDPQ a jugé la proposition de Netlift si intéressante qu’elle a déjà annoncé un partenariat en vue du nouveau train REM.
  • Nous avons obtenu l’appui de la Ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, pour l’excellence de notre technologie et de la cohérence de notre modèle d’affaires en vue d’atteindre les cibles de réduction de GES que nous nous sommes fixés collectivement au Québec.
  • Finalement, l’AMT, comme vous le savez, est en phase de réorganisation avec la nouvelle gouvernance. Leur intérêt est réel, mais leurs ressources sont limitées. D’ailleurs, l’AMT a son propre site de covoiturage ici. Je vous laisse juger de ce logiciel et comparer avec celle retenue par Brossard.

Puisque vos citoyens aiment la rigueur, voici l’état des réseaux sur la Rive-Sud. (Les données les plus récentes sont de 2014)

  • Chaque matin à l’heure de pointe, 23 937 personnes se déplacent dans le RTL, et 13 183 places sont libres dans le réseau.
  • Au même moment, 261 712 se déplacent en automobile, soit 10 fois plus. Comme les gens conduisent seuls, il y a plus d’un demi-million de places libres dans ces automobiles.
  • Autrement dit, la capacité totale du RTL (37 120 places) tient au complet 21 fois dans le parc automobile (785 136 places). Et ces places disponibles sont accessible presque gratuitement.

 

L’heure des analyses est depuis longtemps révolu. Ceux qui planifient et administrent les transports savent ce qu’il faut faire pour améliorer la mobilité.

J’espère avoir répondu à vos questions et préoccupations légitimes. Je suis convaincu qu’avec une information précise, vous êtes d’accord avec moi qu’il faille être collectivement audacieux et aller au-delà du statu quo. La congestion routière qui sévit à Brossard ne plus plus être tolérée et le courage politique, c’est précisément de mettre à l’essai, dans les mains des citoyens, des solutions qu’ils demandent.

Cordialement,

Marc-Antoine Ducas
Président, Netlift

Read more

Categories: Non classé

Pour en finir avec la congestion routière

Published: 2016-09-28 This post is only available in French.

Il est 8h25, mercredi matin. On est 1,5 millions d’individus paralysés derrière le volant, seul et immobilisé. On va au travail, à l’université, enfin on essaie. En fait, on ne va pas vite et pas loin. Il semble qu’on soit très en paix avec le fait de signer l’accord de Paris sur le climat et de respirer le CO2 à grandes bouffées.

Read more

Categories: covoiturage, transport, transport en commun, commuting

Comment économiser sur le coût du transport

Published: 2016-09-01 This post is only available in French.

Vos déplacements quotidiens coûtent cher

Avec le prix de l’essence qui monte depuis des années, le prix du stationnement en ville et parfois le péage sur les routes (et les ponts?), de nombreux travailleurs se demandent comment planifier correctement les coûts du transport. Pour les résidents de la banlieue qui doivent faire entre 10km et 30km à chaque déplacement, la facture mensuelle augmente rapidement.

Read more

Categories: covoiturage, transport

Le covoiturage : est-ce illégal ?

Published: 2016-08-31 This post is only available in French.

L’arrivée de Uber au Québec en 2014 a été remarquée. Pour nous, comme pour quiconque suit de près le milieu du transport, ce n’était pas une surprise. Uber est en forte croissance dans toutes les grandes métropoles du monde et ce n’était qu’une question de temps avant que cette start-up basée en Californie lance son service à Montréal.

Toutefois, ni le covoiturage, ni le fait de planifier un transport via un téléphone intelligent ne sont des nouveautés.

Read more

Categories: covoiturage, transport

Netlift Seed Funding 2016

Published: 2016-06-07

Netlift, a technology start-up company specialized in multimodal carpooling, is pleased to announce the closing of a first tranche of $1.3 million from investors and strategic partners including Sustainable Development Technology Canada (“SDTC”), Cycle Capital and angel investors. They join BDC Capital, who provided seed capital in the form of convertible notes when Netlift completed the Ecofuel Accelerator program fuelled by Cycle Capital. The final closing is expected to occur by the end of June.

Read more

Categories: covoiturage, Netlift, nouvelles

Covoiturage et sécurité

Published: 2016-04-02 This post is only available in French.

Le covoiturage est-il légal ?

Absolument. D’ailleurs, le Plan d’action québécois 2012-2020 sur les changements climatiques appuie formellement le covoiturage et énonce qu’il s’agit de l’une des priorités (priorités #13) du gouvernement.

Read more

Categories: covoiturage, transport

Forgot Password